Open Compute : quand Facebook partage les secrets de l'efficacité de ses serveurs

open-computePendant plusieurs années, des ingénieurs de Facebook ont travaillé dans le datacenter de Prineville, dans l'Oregon. Le site communautaire délivre les secrets de fabrication de l'architecture de son serveur open source.

Si on parle souvent d'open source dans le monde du logiciel, Facebook change les habitudes et donne désormais gratuitement, sous l'égide de son projet « Open Compute », l'architecture de ses serveurs utilisés dans son Datacenter de Prineville, dans l'Oregon.

Selon le site communautaire aux 600 millions de membres, ces serveurs développés spécialement consomment jusqu'à 38% de moins que ses anciens modèles de serveurs, et coûtent 24% de moins à fabriquer.

Tous les documents qui servent à l'élaboration d'un tel serveur sont donc disponibles sur le site Open Compute. Déjà, le directeur général de Rackspace a annoncé qu'il allait s'inspirer du travail des ingénieurs de Facebook. Le directeur technique de Zynga a lui aussi déclaré qu'il allait « sérieusement regarder ce projet ».

Pour Facebook, le projet peut également servir aux pays émergents qui ne disposent pas, ou peu, de ressources R&D. Le site communautaire va même plus loin car il donne aussi des éléments de réponses quant au refroidissement des serveurs dans les datacenters.

Pour son démarrage, Open compute implique les fabricants Dell, Hewlett Packard, Intel et AMD qui ont d'ores et déjà accès au projet. Dell aura en charge la fabrication de serveurs respectant les spécifications développées par Facebook, et c'est Synnex qui les commercialisera, permettant ainsi aux entreprises de bénéficier de ces innovations.

 

AnotherView
La Croix Rouge | 14590 Moyaux
T 06.22.11.98.48

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Scroll to top